Au milieu de la baie de Quiberon , non loin de "Port Orange" est coulé un petit navire de la Marine Nationale depuis plusieurs dizaines d'années.

Témoignage de M. Louis Evenat

"J'étais matelot timonier à bord du LCT1350, le landing craft tank de fabrication britannique construit lors de la guerre 39 45 ,longueur 57 m, largeur 12m, tirant d eau 1,5m ,déplacement 250ts ,capacité 350ts,2 moteurs de 500ch. Ce bâtiment de la marine nationale avait pour mission de transporter des munitions allemandes récupérées dans la poche de St Nazaire , les débarquer à Port Haliquen, et stocker au fort de Penthièvre, la manutention étant faite par des prisionners allemands . Donc ce mois de décembre 1946, nous avons chargé des munitions à Paimbeuf, obus d'artillerie, de mortier, grenades, mines etc. placées en vrac dans la cuve. Nous avons appareillé et fait escale à Pornic car la mer était forte, la municipalité , en voyant notre chargement nous a demandé de quitter le port. Nous avons fait route sur Port Haliguen. Notre poste à quai était au fond du port. Le soir la mer avait forci, le bâtiment heurtait violemment le quai, l'explosion des munitions étant possible nous avons appareillé et fait des ronds dans l'eau toute la nuit en attendant une accalmie.....
L'explosion s'est produite vers les 9 heures, le batiment a coulé en 1/4heure . Ce naufrage a dû se produire le 8 décembre car j'ai un certificat médical du docteur Marot de Quiberon daté du 8, certifiant que j'ai été blessé sur le LCT 1350.

Anecdote: au moment de l'explosion, j'étais dans la miniscule cuisine en compagnie du préposé à la cuisine et qui préparait une langue de boeuf, qui à dû faire le régal des crabes. La cuisine était située dans le poste d'équipage à la poupe du navire. Suite à l'explosion, l'alternateur et les moteurs se sont arretés , arrêt qui a mis en route un puissant klaxon , plus d éclairage, l'accès au pont depuis le poste se fait par une échelle verticale menant à une écoutille ouvrant sur la plage arrière, cette ouverture étant bloquée, nous sommes passés par la salle des machines, dans le noir avec le bruit assourdissant du klaxon et de l'eau qui pénétrait dans le bâtiment. Nous avons mis à l'eau un youyou et un radeau, l'autre youyou et radeau ayant été détruits par l'explosion. Un bateau de pêche nous a récupérés 1heure après. L'explosion ayant été entendue à Port Haliquen "

Le "Bugalet" était un LCT (Landing Craft Tank) appartenant à la Marine Nationale et portait le n°1350. Il fut construit en Grande Bretagne en 1942. Il fit naufrage le 8 Décembre 1946, sans faire de victime. L'épave gît par 10 à 12m de profondeur, sur un fond de vase. La majeure partie, de la dangeureuse cargaison, a été récupérée par l'armée, mais il reste ici et là, quelques vestiges de la cargaison d'antant.
Une première bouée fut posée à proximité de l'épave le 7 Juin 1950 afin de signaler le danger aux navigateurs. Plusieurs compagnies de renflouements proposèrent leurs services à la Marine Nationale qui jugea le chantier trop risqué car les munitions avaient probablement été altérées par le séjour prolongé dans l'eau de mer et étaient devenues sensibles.

Archive des Phares et Balises du Morbihan

 

L'épave est répertoriée par le Shom sous le n° 14573.128 et se trouve à la position 47°31 285N - 003°05 359W (E50). Il y a toujours une balise de zone dangeureuse sur l'épave....

Galerie photos du Bugalet