La coque n° 804, fut construite en 1908 en Grande Bretagne à "Low Walker" par les chantiers "Swan Hunter WR" pour le compte de la "Compagnie Générale Transatlantique" du Havre. Ce navire jaugeait 2914tx pour 99.1m de long, 13.3m de large et 7.1m de creux. Il fut lancé 21 novembre 1908 et devint opérationnel en décembre de la même année et pris le pavillon Français.
Ce vapeur était propulsé par une machine à triple expansion développant 233nhp.

Le 20 Février 1917, à l'Ouest de ile d'Yeu, il croise la route de l' U 21, un u-boot de classe Mittel-U, de 64m de longueur, commandé par le Kapitänleutnant Otto Hersing, qui effectue, avec ses 35 hommes d'équipage, sa 9ème patrouille dans l'Atlantique.

Avec le printemps et l'été 1917, l'activité des sous-marins se fit plus pressante. La météorologie, qui les avait souvent gênés dans leurs patrouilles redevenait favorable, et les séries de " disparitions mystérieuses " reprirent de plus belle sur les côtes de l'Atlantique. Et si la plupart des abordages se déroulaient relativement bien, il fut malheureusement des cas, des exemples tragiques, où l'arraisonnement s'acheva dans un bain de sang. Déjà le 20 février, le cargo " Cacique " de la Compagnie Générale Transatlantique, avait reçu une torpille de plein fouet entre les machines et la cale n° 2, alors qu'il naviguait au large de l'île d'Yeu. Il était alors 13 h 30. Etant parvenu à évacuer la coque qui s'enfonçait, les marins français se pressaient dans les canots, lorsque vers 16 h 30, une lame de travers fît chavirer celui dans lequel se tenait le capitaine. L'officier en second du bord tenta bien de se porter au secours des malheureux mais en vain, car la nuit qui tombait empêchait les hommes de voir leurs camarades. Après 92 heures d'attente, les naufragés touchaient enfin terre mais 21 d'entre eux ne devaient jamais être retrouvés.
Extrait de la Guerre sous-marine en Bretagne" de Thierry Le Roy


Navire semblable au "Cacique"

Le "Cacique" sera la 5ème victime d'une liste portant douze noms de navires que le commandant du sous-marin déclarera avoir coulé à l'issu de sa patrouille. C'est sur le chemin du retour que le torpillage eu lieu. L'U 21 était descendu juqu'aux iles du Cap Vert où il coulera le 16/2, les voilers GB "Mayola" 146tx, et "Rose Dorothea" 147tx, le 17/2 deux autres voiliers portugais, le "Emilia I" de 25tx et le "Lima" de 108tx à l'Ouest du Portugal, le "Cacique" le 20/2, et le 22/2, jour durant lequel 7 navires seront envoyés par le fond, le "Bandoeng" un vapeur NL de 7166tx à 30Mn au NW des Iles Scilly à 50.10N, 07.05W, le "Eemland" vapeur NL de 3770tx à 49.52N, 07.00W, le "Gaasterland" vapeur NL de 3917tx à 50.10N, 07.05W, le "Jacatra" vapeur NL de 5373tx à 50.10N, 07.05W, le "Noorderdijk" vapeur NL de 7166tx à 50.10N, 07.05W, le "Normanna" vapeur Norv de 2900tx à 49.35N, 07.40W, et le "Zaandijk" vapeur NL de 4189tx à 49.52N, 07.00W.
L'épave du cargo français "Cacique", qui n'a probablement jamais été retrouvée, gît dans la zone 46.34N - 008.25W par environ 4600m de profondeur...

Durant la même période un autre bateau portera le même nom. Il s'agit du "S.S. Cacique", cargo US de 6202T brut, construit en 1910 à Sunderland, Angleterre. En août 1918, propriété de la " New York et Pacific Steamship Company " de New York, ce bateau sera réquisitionné par l'US Navy et portera le n° 2213. Servant pour le service du " NOTS ", Naval Overseas Transportation Service, il fait deux voyages entre les USA et la France pendant la première guerre mondiale et les premiers mois après l'armistice de novembre 1918. Le cacique a été désarmé en mars 1919 et rendu à ses propriétaires. Il terminera sa carrière à Osaka le 25 mars 1934.


Le vapeur US "Cacique"