Le cargo à vapeur Suédois "Helge" fut construit en 1877 par le chantier naval "W.Gray &Co" au Royaume Uni. C'était un bateau de taille modeste qui mesurait 78m de longueur, 9.40m de largeur pour un creux de 5.80m. Son tonnage était de 1133 Tx. Il était propulsé par une machine compoud de 101 nhp. Son équipage était composé de 17 personnes, 15 hommes et 2 femmes.


Extrait du Lloyd's register


Navire semblable au "Helge"

Affretté par la "AB. H. Unër Homeport" de Norköping en Suède, le steamer "Helge" quitte Londres le 21 Août à destination du port de Brest avec un chargement de 1510 tonnes de sacs de ciment. Il fait une escale au Havres puis à Cherbourg. Il quitte ce port le 25, en convoi en compagnie d'un cargo Français le "Pontet-Canet" et deux autres vapeur suédois le " Dux" et le " Venersborg" sous escorte d'un bateau Français.
A 21h15 le vapeur Français est torpillé, immédiatement les vapeurs suédois se rapprochent de la terre pensant se trouver à l'abri du sous-marin.

La carrière du "Helge" va est définitivement stoppée le 26 Août 1918 à 01h15, quand sa route va croiser celle d'un U-boot au large d'Erquy.
La torpille casse le navire en deux qui coule immédiatement. 13 marins perdront la vie lors du torpillage, le commandant et trois hommes d'équipage survivront. Le sous-marin viendra en surface et demandera aux survivants l'identité du navire qu'il vient de couler. Le commandant et un marin resteront 33 heures dans l'eau avant d'être secourus et transportés par un chasseur de mines à St Malo. Deux autres marins dériveront et toucheront terre près du Cap Fréhel le 27 Août vers les 3h00 du matin. Ils seront dirigés vers Plevenon puis Brest.
(Source Ove Rasmussen)


L’UB109, était commandé par Oblt z.S. Kurt Ramien. Ce sous-marin avait quitté Zeebrugge le 27 juillet pour sa 3ème patrouille qui le conduisait jusqu’aux Açores avec mission de s’attaquer au commerce et aux forces navales ennemies dans ces parages. Il n’y rencontrait personne et le 16/8, il prenait le chemin du retour eu égard à ses réserves de carburant et de vivres. Le 19, à 360 milles NE de Terceira, il torpillait et coulait le vapeur anglais Zinal (4037 t.). Le 22 août à l’entrée de la Manche, il attaquait un transport d’environ 10000 tonnes en lançant une torpille en plongée mais elle manquait son but et il ne parvenait pas à se replacer pour une nouvelle attaque. Le 25 dans la soirée, il attaquait un convoi côtier dans lequel il coulait d’une torpille le vapeur français Pontet-Canet à 12 milles NW des Héaux de Bréhat. Le convoi se dispersait et un peu plus tard dans la nuit, soit le 26, l’UB109 pouvait alors tirer une torpille qui atteignait le suédois Helge. Trois jours plus tard, le 29 vers 2h du matin, Ramien tentait de regagner sa base en franchissant le barrage Folkestone-Gris Nez en passant le long de la côte anglaise. C’est alors qu’il était repéré par les hydrophones installés par les Anglais. L’opérateur déclenchait alors l’explosion d’une mine au moment précis où le sous-marin passait le barrage. Les conséquences furent aussitôt catastrophiques ; l’arrière déchiqueté, l’UB109 coulait par un fond de 30 mètres. Prisonnier dans le kiosque avec 8 hommes, Ramien parvenait à équilibrer les pressions de part et d’autre du panneau de kiosque et évacuait le bord en compagnie de ses hommes survivants. L’un d’eux se noyait et ce sont finalement 8 rescapés qu’un patrouilleur repêchait 45 mn plus tard.
(Source Yves Dufeil)

Ce U boot, mis en service le 31 décembre 1917 appartenait à la classe UB III. Ses caractéristiques était les suivantes:
Déplacement (surface) 510t - (plongée) 629t - L:55.30m - l: 5.80m - vitesse (surface) 13.6 nœuds (plongée) 8 noeuds - Autonomie (surface) 9040Mn à 6 noeuds et (plongée) 55 Mn à 4 noeuds. Il était équipé de 4 tubes lance torpilles à l'avant et d'un à l'arrière et emportait 10 torpilles dans ses soutes. Il y avait également un canon de 88mm sur le pont devant le kiosque. L'équipage se composait de 3 officiers et de 31 marins.

Aujourd'hui l'épave du HELGE repose par environ 42m de profondeur à 9.98nm dans le 17° du Port de St Quay Portrieux. Elle est cassée en deux et curieusement la partie avant est à l'envers, quille en l'air, l'étrave touchant la cassure centrale. Le reste du bateau est posé à plat et remonte du fond d'environ 4m. L'arrière est bien conservé et laisse apparaître une très beau secteur de barre. Un hélice quadri pale est en place. La cargaison de ciment a probablement joué un rôle important dans la conservation de ce navire qui a gardé globalement ses formes.
Elle est enregistrée par le Shom sous le n° 14582053 et gît à la position (ED50) 48°18 990N 002°45 000W.

Galerie photos