Ce vapeur français fut construit en 1917 à "South Dock" par le chantier "Sunderland SB Co" pour le compte de la "Compagnie de Navigation d'Orbigny. Il fut lancé le 21 février 1917 et mesurait 114.3m pour 15.9m de large et 7.20m de tirant d'eau, jaugeant 4019t. Il était propulsé par une machine à triple expansion de 371 nhp.

Extrait de la fiche épave du site des ANGES (Association Nord Gascogne Epaves Subaquatiques)

Le 28 juin 1917 à 22 heures, au large de Noirmoutier, par une mer agitée, il reçoit une torpille dans son centre tribord au niveau de la ligne de flottaison tirée par le UC-61, on dénombrera 10 disparus: 1 chauffeur tuée lors de l’explosion de la torpille et 9 marin qui se sont noyés après que leurs embarcations se soit retournées au moment de l’évacuation de la MARNE.

Le reste des survivants sera récupéré par le patrouilleur Sauterelle. Quelques heures plus tard, le 29 à 6h30, le vapeur grec Dryskos, qui s’était écarté du convoi montant, était coulé au canon à 5 miles plus au sud que la Marne, en vue du vapeur Carstdyne sur lequel le sous-marin tirait également avant de plonger.

ARMEMENT: 2 canons de 90 mm, modèle 1877 sur affût 1916. Disposition: 1 sur l’avant et 1 sur l’arrière.


Navire semblable à la Marne

On sait maintenant que le u-boot qui attaqua "La Marne" était l' UC 71, sous-marin de 49m de longueur du type UC II, emportant 7 torpilles et 18 mines dans ses flancs. Il était commandé, lors de cette patrouille, par l'Oberleutnant zur See Reinhold Saltzwedel.
Entre le 14 juin et le 8 juillet il va attaquer et couler 8 autres navires

Aujourd'hui l'épave du vapeur repose par environ 25m de profondeur à 7.47milles nautiques à l'ouest du port de l'herbaudière (ile de Noirmoutier).
Sa position approximative (WSG84) 46.59.059N - 002.29.412W.

Galerie photos de l'épave