Ce cargo à vapeur Français, fut construit en 1912 à Dunkerque pour le compte de la compagnie "A.C. Le Quellec & Fils" par les "Ateliers et Chantiers de France". Il fut lancé au mois de décembre et mesurait 106.7m par 14.90m pour 6.85m de creux pour une jauge de 3956t. Il était propulsé par une machine à triple expansion de 332nhp.

Le "PHOEBE" avait déjà subit les assauts de la grande guerre car le 20 janvier 1917, il avait percuté une mine près de Brest et avait coulé. Renfloué puis remis en état, il avait repris son service pour la compagnie "A.C. Le Quellec & Fils".

Le 15 août 1917, naviguant pour le compte de la "Société auxiliaire de transports" de Nantes, il revient de Port Talbot (GB) à destination de St Nazaire avec un chargement de charbon et de wagons.
A 23h30 il croise la route de l'UC 21 commandé par l'Oberleutnant zur See Werner von Zerboni di Sposetti. Une torpille est tirée et l'envoie par le fond. Le commandant "Boscher" et les 35 hommes d'équipage sont recueillis par un patrouilleur et débarqué à Port Haliguen en Quiberon, le lendemain. Ils seront dirigés le 17 août sur Lorient
.


Photo du "Phoebe"

Ce u-boot de type UC II, mesurant 49m de longueur qui effectue une patrouille dans la zone, enverra par le fond deux autres navires, le "PONTOPOROS" vapeur grec de 4049t à l'ouest de Quiberon le 17/8 et le "THERESE MARIE" vapeur français de 1615t dans le sud de Belle-île le 19/8.
Quelques semaines plus tard, le 30 septembre, le sous-marins disparaîtra en Manche sans qu'on en connaisse la cause..

Aujourd'hui l'épave du vapeur gît par 95m de profondeur à la position 47.41.494W - 004.22.502W (WGS84). Elle est enregistrée par le Shom sous le n° 14574049.

Document d'archive relatant la perte du "PHOEBE"