C'est au mois de février 2001, le jeudi 8, exactement que sont apparus les restes d'une épave antique, sur la grande plage de St Pierre Quiberon, près de Penthièvre. Se sont les employés chargés de la dépollution de la plage qui ont découvert l'épave lors de la marée basse du matin.

Le fort coefficient de marée qui était de 105, accompagné de fortes rafales de vent provoquant d'importants mouvements de sable, ont permis de mettre à jour les restes d'un bateau en bois d'une longueur de 16m et d'une largeur de 5. Il a été constaté qu'aucune pièce métallique n'était utilisée pour assembler les différentes pièces de bois.

L'origine de ce navire n'est pas connue, le DRASM effectue des recherches afin d'élucider ce mystère.

Après quelques années, il est arrêté que ce fameux bateau, que la presse de l'époque avait authentifié comme un drakkar viking, n'est simplement qu'un navire de la première moitié du XVIIème siècle, construit entièrement en chêne entièrement chevillé en bois. Cette précision a été apportée grâce à une analyse dendrochronologique d'un morceau de la charpente de ce navire.