C'est en 1901 que fut construit le cargo "ROGN" ou plutôt "DEERPARK" car ce fut son premier nom de baptême, aux chantiers "Scott & Cie" à Grennock en Ecosse. C'était un petit cargo qui mesurait à peine 77m de long pour 9.50m de largeur et d'un tirant d'eau de 3.60m. Il jaugeait 928BRT et était propulsé par un moteur à triple expansion développant 113NHK.

Il entra en activité en 1901 pour le compte de la "Deerpark Steam Ship Co." appartenant à J. & J. Denholm de Greenock sous le nom de "DEERPARK"
En 1910 la compagnie fut rebaptisée la "Denholm Line Steamers". Le 16 Novembre 1912, il fait naufrage sur la côte près de Kylerhea en Ecosse dans le conté du Invernesshire. Il sera renfloué et vendu après cette mésaventure.
Il est racheté par la "Clover Clayton & Co. Ltd." en 1913 qui procède à quelques modifications de coque qui lui permettront d'augmenter sa jauge qui passera à 1028BRT.
Il est à nouveau vendu, et c'est la société anonyme "Hofsfos" dirigée par Th. Thoresen jr. qui le rachète en 1914 et lui donne le même nom que sa compagnie.
Une nouvelle fois vendu et racheté en 1915 par une société anonyme , la "Steamship Company Rogn" appartenant à Abr. Odfjell de Bergen en Norvège qui lui donnera, une cette fois encore, le nom de la compagnie.

Le matin du 15 Décembre 1916, le "ROGN" naviguait vers Nantes en provenance de Liverpool avec à son bord, une cargaison de 200t de charbon et 41t de pièces de machines . Le commandant Nilsen et son équipage, composé de 16 hommes, 9 Norvégiens, 6 Espagnols et 1 Danois, vont subir le sort d'un grand nombre de marins à la même époque.
Le sous-marin Allemand UC 18, de la Flottille des Flandres, commandé par Wilhelm Kiel, qui naviguait dans les parages, le canonne pour le forcer à stopper, fait évacuer tout l'équipe et après avec saisi tous les objets et documents d'importances, le coule en utilisant des explosifs. A 10h le vapeur Norvégien "ROGN" disparaît à jamais de la surface des océans.

C'est un torpilleur qui trouvera les naufragés à 16 milles à l'Ouest de Belle-île et les ramènera au port de Lorient.

Aujourd'hui l'épave du cargo "ROGN" n'a pas été identifiée et doit reposer à jamais au large de Belle-île dans une zone où les fonds sont voisins de 90m. Avis au amateurs...


Navire semblable au ROGN

Document d'archive relatant la perte du vapeur (Archives Départementales du Morbihan)