Lors de son naufrage, le "SAVIO" naviguait son pavillon Italien . Ce vapeur fut construit en 1888 à North Sands par le chantier"J.L. Thomson & Sons" (UK). La coque n° 236 fut mise à l'eau et baptisée " Discovery" le 7 juin 1888 pour le compte de l'armement "Rowland & Marwood" de Whitby .
Ce vapeur mesurait 86.6m de long pour 11.6m de largeur et jaugeait 1986t. Il sera vendu en 1912 et deviendra "Savio"

Il naviguait pour l'armement "J. Carnevalli & Cia" de Ravenne et était commandé par le capitaine "Antonio CIPRIANI" . Il y avait 20 hommes d'équipage plus le commandant.


Extrait du Lloyd's register de 1891

Il était parti de Glasgow pour Gênes, avec à son bord 3100 tonnes de charbon destinées à la compagnie des chemins de fer Italien. Le matin du 23 Avril 1917, à 8h30, un sous-marin Allemand , l' UC 36 fait surface à environ 3 milles du navire et tire 6 coups de canon de 88mm, dont un ou deux atteignirent la passerelle et une embarcation.
Le commandant donne immédiatement l'ordre d'évacuer le navire. L'équipage embarque sur deux chaloupes et s'éloigne du cargo. Quelques instants plus tard, deux coups de fusils sont tirés en leur direction en même temps que le sous-marin s'approche d'eux à vive allure.
Le commandant du sous-marin ordonne à son équipage de prendre en remorque le canot où se trouve le commandant du vapeur pour le conduire sur son navire.
Une fouille minutieuse est effectuée tandis que des sous-mariniers placent plusieurs bombes à l'intérieur mais aussi à l'extérieur du navire.

Le commandant du sous-marin menace et insulte le Cdt CIPRIANI le traitant de "Batard" car la fouille n'a rien donné. Effectivement, l'ordre avait été donné de jeter par dessus bord les vivres et CIPRIANI avait eu le temps de détruire les papiers du bord avant de quitter son navire.
Le Kapitänleutnant Gustav Buch est un habitué de la zone car, lors de sa seconde patrouille, au mois de mars 1917, il coule dans le même secteur, le cargo GB "Baynaen" et le voilier FR "Léontine". Pour la troisième patrouille, il comptera six victoires dont quatre dans les eaux bretonnes, le cargo IT "Savio" le 23/4 sous Belle-île, le cargo GB "Kenilworth" devant Brest par mine, le cargo GB "Hirondelle" le 25/4 au sud-est de Belle-île et le voilier FR "La Providence" le 25/4 au large de l'estuaire de la Loire.

Les marins Italiens parvinrent jusqu'à Belle-ile sains et saufs où il débarquèrent à Port Kérel près de Bangor le 23 à 16h00. Il furent rapatriés le 25 par le bateau de 9h00 à destination de Quiberon puis de Nantes. Il rejoindront l'italie en train en bénéficiant d'une réduction de 50% sur le prix des billets, réduction accordée pour les victimes d'un torpillage.


Navire semblable au Savio

Aujourd'hui l'épave du cargo git au fond de l'océan à 23 milles au sud-est de Belle-ile. Sa position n'est pas connue.

Document d'époque relatant la perte du "Savio"