Ce bâtiment allemand de la Kriegsmarine était un torpilleur du type 1939. Il mesurait 102m de long pour 3.22m de tirant d'eau. Il était propulsé par 2 turbines développant un total de 29000cv lui permettant de se déplacer à plus de 32 noeuds. 206 hommes formaient l'équipage de ce navire qui possédait 4 canons de 105 mm, 4 canons de 37 mm, 12 canons AA 20 mm, 6 tubes lance torpille de 533 mm (2x3) et 50 mines.

Il fut construit en 1942 pour un coût de 5,7 M. de Reichsmark, et son lancement se déroulera le 16 janvier 1943 aux chantiers Schichau Werft à Elbing où le Kapitänleutnant Georg Grund prend son commandement. Il est affecté à Brest, où le 25 avril 1944, accompagné des T24 et T27, ils procèdent au mouillage d'un champ de mines à proximité des Sept Iles (Côtes d'Armor). En regagnant le port de Brest ils sont interceptés par plusieurs bâtiments britanniques et canadiens, le croiseur HMS Black Prince, le destroyer HMS Ashanti, HMCS Athabaskan, HMCS Haida et le HMCS Huron. Les torpilleurs allemands tentent d'échapper à l'attaque en longeant la côte afin de regagner St Malo, mais les trois destroyers canadiens lancent l'assaut. Le 26 avril 1944 à 4h30 un coup au but envoie par le fond le T29 et 137 membres de son équipage. Le T27 se voyant perdu ira se jeter à la côte près de Kerlouan dans la nuit du 28 au 29, le T24, lui s'échappera mais coulera le 28 aôut 44 durant l'opération overlord.

Anecdote, deux torpilleurs de ce type, deviendront après la seconde guerre mondiale, des bâtiments de la marine nationale, sous les noms "Alsacien" pour le T23 (Ce torpilleur est transféré par la Grande-Bretagne, à la France en février 1946 . Il fut affecté au groupe porte-avions, puis à l'école de lutte anti-sous-marine. Il est condamné le 9 juin 1954) et "Lorrain" pour le T28 (transféré à la France par la Grande Bretagne à laquelle il avait été attribué. Affecté au Groupe d'Action Sous-Marine (GASM), il est ensuite muté au groupe porte-avions en octobre 1949. Il prendra le n° de coque D605 en 1952. Débaptisé en 1955, il est mis en réserve spéciale, puis sert de base fixe jusqu'en 1959, date à laquelle il est démoli à Toulon.).

Aujourd'hui l'épave du torpilleur T29 repose par environ 55m de profondeur à l'envers, l'arrière en direction de la côte. La coque est cassée à plusieurs endroits et laisse découvrir son intérieur. Sur l'arrière deux énormes hélices sont présentes et offrent un joli coup d'oeil. En suivant les arbres, on tombe sur une des quilles anti roulis qui nous amène vers les 2/3 de l'avant . A cette endroit la coque s'est cisaillée nette et la partie avant s'est affaissée. Manifestement cette partie est très dégradée car un important champ de débris jonche le sol sur la gauche de l'épave. En longeant ce coté, on peut facilement voir les différentes cassures et ainsi observer, vers le milieu du navire, les machines.


Les vestiges de ce bâtiment gisent à la position 48.53.220N - 003.18.696W (wgs84) à 3.13 nautiques de Port Blanc, N° Shom 14583010.

Galerie photos