Le cargo "Wentworth" était un vapeur armé Anglais de taille respectable, car un mesurait 106.7m de long pour 15.5 de largeur et jaugeait 3828T. Il y avait 37 hommes d'équipage sur ce navire qui était commandé par le Cdt Mackend.
Il fut construit en 1913 par le chantier "Priestman" pour le compte de la société " Dalgliesh Stm Sg Co Ltd" de Newcastle, et fut mise à l'eau le 14 octobre 1913.
C'est à 12h30 le 2 Septembre 1917, que le steamer croise la route d'un sous-marin allemand au large de Belle-île.
Il effectuait, sans escorte, la traversée New-York, la Pallice avec un chargement de 7200t de marchandises diverses. Il y avait, des machines agricoles, rails d'acier, vivres et matériel médical.

Le sous-marin qui croisa la route de ce vapeur était le U52. Ce u-boat, du type Mittel-U class, appartenait à la 1ère Flottille et était commandé par le Kapitänleutnant Hans Walther depuis la date de son lancement le 8 Mai 1916. Durant sa longue carrière, ce s/m connaîtra 5 cdt différents, effectuera 4 patrouilles et enverra par le fond 30 navires (sans compter les bâtiments militaires) pour un total de 71875 tonnes. Il sera envoyé à la casse en 1922 à Swansea.
Ce bâtiment mesurait env. 62m de longueur, embarquait 10 torpilles, pas de mines et pouvait effectuer un périple de 9400 milles en surface à 8n et seulement 55 à 5n en plongée. La profondeur maximum effective pour ce type de submersible était théoriquement 50m. Il y avait sur le pont un canon de 88mm capable de tirer 276 coups. Ce u-boat emmenait un équipage de 36 marins.

 

 

 

 

 

 

 








U52 en cale sèche à Wilhelmshaven

Le U52 tira une torpille en plongée à 12h30, qui atteignit son but à l'arrière près de l'hélice. Aussitôt l'équipage évacua le navire qui commençait à sombrer en embarquant dans deux canots de sauvetage. Un marin qui voulait recupérer des effets personnels fut englouti dans le naufrage car le vapeur ne mit qu'une dizaine de minutes pour sombrer. Le sous-marin de couleur grise, fit surface près des embarcations et ordonna au commandant du cargo et à ses deux canonniers d'embarquer afin de les faire prisonniers.


Cliché d'époque pris du u-boat
Le reste de l'équipage put aborder sain et sauf à Belle-île le lendemain vers les 11H00.
Ils seront dirigés le 4 septembre sur St Nazaire à bord du caboteur "Union" de Belle-île.

La compagnie SORIMA effectuera une opération de récupération de métaux sur cette épave . Aujourd'hui, les restes de ce grand navire reposent à environ 35 milles dans le S/W de Belle-île. Sa position n'est pas connue.

Patrouille du U52 entre le 16 Août et le 15 Septembre 1917 - Kplt Hans Walther

16/8 De Heligoland vers le secteur W. de la Manche et la côte ouest de France via les Iles Orcades. Retour selon la même route.
20/8 W Hebrides, vapeur anglais Bulysses, 6127 t. escorté par deux destroyers coulé par une torpille tirée en plongée puis une seconde en coup de grâce.
Jusqu'au 24/8, tempête à l'ouest de l'Irlande
1/9 Au large de l'entrée de la Gironde, stoppé et sabordé le voilier français Tarapaca, 2506 t., avec un chargement de salpêtre du Chili pour la France.
2/9 Vapeur armé anglais Wentworth, 3828 t. chargé de machines agricoles, rails d'acier, vivres et matériel médical, coulé d'une torpille tirée en plongée à 36 milles W1/4S de Belle Ile. Le capitaine et deux canonniers faits prisonniers.
3/9 Au large d'Ouessant, tir d'une torpille en plongée puis combat d'artillerie avec le Q-Ship anglais Puma, 1459t. (1x100mm et 12 pièces de petit calibre). Combat interrompu quand le tir a encadré le sous-marin. Puis un destroyer se joint à l'attaque. Plongé
.

 

4/9 A la sortie occidentale de la Manche, vapeur anglais Peerless, 3112 t. coulé d'une torpille tirée en plongée. Capitaine et deux canonniers faits prisonniers.
5/9 Entre Ouessant et les Scillies attaque en plongée d'un convoi d'environ 20 gros vapeurs escortés par un croiseur et 4 destroyers. Tir d'une torpille contre le vapeur anglais Echunga 6285 t. qui coule. Ensuite, attaque d'un autre convoi. La torpille manque le but et touche un autre navire, le vapeur anglais San Dustano, 6220 t. qui bien qu'endommagé, parvient à rejoindre un port. Quatre fortes explosions de grenades sous-marines lancées par un des destroyers.
11/9 Lors du retour, à l'est des Orcades, coulé d'une torpille lancée en plongée, le vapeur russe Tobol qui naviguait en convoi.
15/9 Entré à Heligoland.


Source : Der Handelskrieg mit U-Booten, Amiral Arno Spindler, vol. 4 pages 244-5 et base de données M.Yves Dufeil.


Document d'époque relatant la perte du vapeur